Des paroles et des actes

« Les paroles sont belles mais les actes sont révélateurs » Andrea Marrè
Qu’en est-il pour Emmanuel Macron?

Au delà de la communication forcenée assénée par les médias traditionnels, je vous propose de vous pencher sur la traduction en actes de certaines promesses du candidat Macron.

 

Les classes en milieu rural:

« Les territoires ruraux ne peuvent être la variable d’ajustement, il n’y aura plus aucune fermeture de classe dans les écoles rurales. »

E. Macron, 17 juillet 2017

Dans les faits, le mois dernier le Ministre de l’Education Nationale JM Blanquer annonçait la fermeture de 200 à 300 classes en milieu rural.

 

Le Handicap:

« Le handicap sera une des priorités du quinquennat » selon le compte rendu du conseil des ministres du 7 juin 2017.

Dans les faits, 68000 personnes lourdement handicapées subiront en janvier 2019 la suppression d’une allocation qui représente  180 euros par mois. En parallèle, la prime d’activité concernant 250000 travailleurs handicapés est tout simplement….supprimée. Pourquoi? Car il n’y a pas assez de personnes qui la demandent!!!!

 

Les salariés démissionnaires:

Lors de sa campagne électorale, Mr Macron a promis d’ouvrir l’assurance chômage à tout salarié qui démissionnerait, sans condition, hormis un délai de 5ans entre chaque démission.

Dans les faits,  pour être éligible, il faudra:

-Justifier d’une ancienneté « ininterrompue » minimum de 7 ans dans l’emploi.

-Avoir un projet de reconversion nécessitant une formation qualifiante ou complémentaire.

-Le projet devra répondre aux besoins du marché du travail

-Le caractère « réel et sérieux » du projet devra être validé AVANT la démission

-Le projet sera contrôlé par Pôle Emploi et les allocations suspendues pendant minimum 4 mois en cas de manquement.

Dans les faits, donc, si les 10000 bénéficiaires sont atteints, ce sera de la chance!

 

Les SDF:

« Je ne veux plus, d’ici à la fin de l’année avoir des femmes et des hommes dans la rue, dans les bois »

E. Macron, juillet 2017.

Dans les faits, le 15 février dernier, 1500 bénévoles assistés de professionnels ont compté près de 3000 sans abris dans la capitale.

 

J’arrête là, ma liste, elle pourrait s’allonger: l’agriculture bio, l’ISF, les 80 km/h… Je vous en fait grâce.

 

« Les actes sont révélateurs » citait-on en préambule?

Oui, ils le sont…

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.