Eau publique, ça bouge à Ancenis (et ailleurs)

Deux événements  de sensibilisation de la population à l’enjeu critique de la qualité de l’eau et sa mise à disposition dans les meilleures conditions, auront lieu les 25 et 28 mars, respectivement à Massérac (près de Guémené-Penfao) et Ancenis.

Une fois n’est pas coutume : rendons grâce à la télévision publique, qui nous aide opportunément à remettre un sujet critique au centre de la table : l’eau. Le 13.03 dernier, l’équipe de Cash Investigation, récipiendaire du prestigieux prix Pulitzer au sein du collectif journalistique mondial qui a révélé les Panama Papers, braquait son objectif sur les scandales et dérives multiples concernant la gestion de cette ressource indispensable à la vie dans notre pays : passionnant, effarant, ulcérant, on ne sort pas indemne du visionnage de ce documentaire.

Hasard du calendrier, deux actions de sensibilisation vont avoir lieu sur notre territoire très prochainement sur ce même sujet.

Dimanche 25.03 : rando pique-nique du Collectif sans pesticide aux marais de Massérac

 Sur le territoire du Syndicat Intercommunal d’Alimentation en eau potable de Guémené (SIAEP), un collectif s’est créé suite à des problèmes d’alimentation en eau potable.

En vain, depuis 20 ans les associations locales de défense de l’environnement ont alerté les élus locaux et l’administration sur les risques que faisait courir l’utilisation à très forte dose de pesticides, sur et à côté des zones de captage de Massérac. Ces captages alimentent 8 communes adhérentes au SIAEP (20 000 habitants).

Aujourd’hui, les taux de certains pesticides dans l’eau dépassent les normes admises. Deux produits sont en particulier présents, le métolachlore et l’alachlore, deux herbicides utilisés en agriculture. Ces deux herbicides posent également problème dans d’autres secteurs du département, Nort-sur-Erdre en premier lieu, mais aussi Ancenis.

Le Collectif sans Pesticide a commencé à mener diverses actions : une soirée d’information publique (120 participants) d’abord, des rencontres diverses dont une avec le président du syndicat d’alimentation.

Deux autres actions sont en préparation : une rencontre avec l’Agence Régionale de Santé (courant mars) et une randonnée pédagogique suivie d’un pique-nique sur les marais de Massérac le dimanche 25 mars.

Mercredi 28.03 : un collectif pour une eau publique dans le Pays d’Ancenis

Au 1er janvier 2020, la COMPA aura la responsabilité de la distribution de l’eau potable sur notre territoire.

Il existe dès lors deux options :

  1. laisser la COMPA imposer sa décision et choisir sans vous la société privée avec laquelle elle souhaite travailler (VEOLIA, la SAUR…) comme en 2017 pour l’assainissement ou avant pour les ordures ménagères (avec hausse des tarifs à la clé)
  2. engager l’ensemble du territoire dans la réflexion pour une gestion démocratique de l’eau, avec la mise en place d’une régie publique comme à Saint-Nazaire, Nantes, ou de plus petites communes comme la Limouzinière, la Chevallerais, Saint Colomban.

Une réunion publique aura lieu ce mercredi 28.03 en présence de Gabriel Amard, cofondateur de “France Eau Publique”, réseau de gestionnaires publics de l’eau dans le cadre de la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR).

Rendez-vous à 20h30 à la Salle du Temps Libre à Ancenis (quartier du Bois Jauni), et n’oubliez pas d’amener votre facture d’eau… quelques surprises sont à prévoir !

Contact pour plus de renseignements : eaupubliquedupaysdancenis@gmx.fr

La France Insoumise – Pays d’Ancenis encourage chacun et chacune à participer à ces événements et à s’emparer du sujet de l’eau. A la lumière du reportage de Cash Investigation, que nul ne doute du fait qu’il y a moyen de faire mieux avec l’eau sur notre territoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.